La Vente record du crypto-Art chez Christie's House

La célèbre maison d'enchères CHRISTIE'S réalise sa première vente d'œuvre d'art numérique. Et c'est le record du moment parlant du marché des NFT (Non-Fungible Token).

Après record du 26 février, Beeple à l'honneur

Lors de sa toute première vente aux enchères acceptant les paiements par la cryptomonnaie Éther, la maison Christie's vend pour la toute première fois une œuvre numérique NFT. Une œuvre d'art entièrement numérique NFT, réalisé par le célèbre Beeple, Scott Winkelmann de son vrai nom. L'œuvre qui valait 5 millions de dollars le 5 mars, a été adjugé à 69,3 millions de dollars, ce 11 mars, lors de la vente aux enchères en ligne qui réunissait plus de 22 millions d'intervenants.

Everyday : the First 5.000 days était un projet atypique, de Beeple, qui se trouve enchaîner 5000 jours successifs de réalisations d'œuvres pour évoluer en dessin et graphisme. Dit-il !

Une Consécration au destin divin

Pourquoi se serait-il lancé comme ça dans l'art numérique sans avoir connaissance de l'existence du NFT?

Perdant son emploi, en tant que concepteur de site web, Scott Winkelmann se lance dans une aventure en mai 2007. Il réalise une œuvre depuis 5062 jours consécutifs exactement. Son œuvre est l'ensemble de ses premières œuvres quotidiennes (dessins et animations) durant 5000 jours. Sans vendre aucune œuvre jusqu'octobre dernier, son compte instagram a accumulé près de 2 millions d'abonnés, attirant aussi la convoitise de grandes marques et musiciens par son univers d'art.

Bimm!!!! Le NFT venait l'élever tout comme Dieu élèverait son fidèle.

 Le NFT de nulle part, rrécompense une ddécennie d'efforts

 Après 14 ans, de travaux incessants, il ne pouvait s'imaginer vendre son œuvre comme ça se passe à l'heure. « Je crée de l’art numérique depuis un moment maintenant, a expliqué Mike Winkelmann, mais ce truc de NFT, c’est nouveau pour moi. […] J’avais l’impression que ça sortait de nulle part. » « C’est comme si, tout d’un coup, y avait le moyen parfait pour vendre les œuvres que je fais depuis une décennie, s’émerveille-t-il. C’est énorme ! »

« Ce n’est que lorsqu’il s’est mis aux NFT, en octobre, qu’il a pu entrer sur le marché et vendre son art comme le fait un peintre ou un sculpteur », explique Noah Davis, expert de Christie’s. « Ça fait 20 ans que j’essaye de convaincre les gens qu’un fichier numérique peut être considéré comme de l’art », explique Steven Sacks, propriétaire de la galerie new-yorkaise bitforms. « Jusqu’ici, nous avions vendu beaucoup d’œuvres, mais à une toute petite communauté de gens dans le monde de l’art, confie-t-il. Maintenant, vous avez des millions de gens qui considèrent ça comme un support légitime. »